test-syberia-3

Siberia 3 mon test

Les jeux les plus simples et accessibles à tous sont indubitablement les meilleurs. Bien sûr, le contenu doit quand même être bien tenu pour que les joueurs puissent réellement adopter le titre. C’est le cas du titre Siberia 3 qui est la suite et la petite dernière de la licence. Prévu pour le premier trimestre de l’année 2017, ce titre est réellement accessible à tous puisqu’il sera disponible sur toutes les plateformes en vogue en ce moment.

Le troisième volet

Ce sont les studios Microïds et Anuman Interactive qui ont eu le rôle de développeur et d’éditeur face à ce titre. Clairement, il est prévu pour le 15 mars 2017 et s’adressera à un public large puisque tous les joueurs de plus de 7 ans pourront y jouer. En plus, il sortira sur plusieurs plateformes en même temps à savoir PC, PS4, XBOX ONE, PS3, Mac, iOS et Androïd. Le titre mêlera toujours l’aventure et le genre point’n Click. Cette série de Benoit Sokal  constituera alors le troisième volet de la saga où les joueurs incarneront Kate Walker. Un univers particulier se présentera aux joueurs où il faudra indubitablement interagir avec les mythes et où le suspens est toujours à son comble.

syberia-3-test

Toujours des Russes

Ce qui spécifie réellement le titre Siberia 3, c’est son scénario très bien travaillé. C’est à mesure d’intrigue que l’on pourra évoluer dans le jeu tout en prenant en compte les contraintes des jeux Point’n Click. La première étape dans le jeu est de sortir de notre chambre d’hôpital alors que la sonnette pour appeler l’infirmière est cassée. Il est obligatoire de la réparer en fouillant dans la salle pour ainsi continuer l’aventure. Sur le gameplay, rien n’a vraiment été changé. Par contre, la direction artistique ainsi que le résultat graphique de Benoit Sokal sont très réussis dans ce titre. Il ne sera alors pas rare de toujours s’arrêter en cours de jeu pour simplement admirer le décor ou encore les attraits des personnages qui sont typiques au dessinateur. Dans le contexte général du jeu, on s’apercevra que les Russes ne sont pas contents de la présence des Indiens Youkols dans le jeu. C’est à partir de ce scénario que tout se passera.

Du bon old school

Certes, la genèse du jeu est assez troublée, mais il est clair que ce troisième volet fait réellement honneur à la saga. Le coup de crayon de Benoit Sokal associé aux énigmes de l’équipe de Microïds laissent penser à un contenu frappant et bien pensé en général. Par contre, sur la démo hands-off, il n’est pas vraiment possible de profiter de toute l’étendue de l’histoire du titre. On espère seulement que le jeu officiel sera plus conciliant. Concernant le gameplay qui n’a pas du tout changé, les joueurs qui ont déjà essayé les autres titres de la saga s’y retrouveront très facilement. Sinon, pour les détenteurs de console next gen, l’attente sera beaucoup moins longue que ceux disposant des autres plateformes puisque le jeu devrait déjà être disponible en début d’année 2017.

Mais bon, peut être que vous préférez ce genre de gaming.